Étiqueté : Billets

Terrorisme islamique : déclin ou métamorphose ?

Vu de France, le terrorisme islamique semble entrer dans une nouvelle ère. Est-il en passe de se décomposer ? De se transformer ? S’il était présomptueux de claironner l’annonce de sa décomposition, par contre, l’image de fortes inflexions s’impose. Une force d’attraction…

America First : Donald Trump sait ce qu’il dit

Tout au long des mois ayant précédé l’élection de Donald Trump à la tête des États-Unis, l’establishment, et, dans le monde entier la plupart des médias et des observateurs de la scène politique américaine ont refusé de croire à la…

Les passions indépendantistes et la démocratie

L’amour de la nation est souvent une passion conservatrice, voire réactionnaire ou extrémiste, il est plus rarement un sentiment adossé à l’idée de progrès. On le voit, aujourd’hui, avec partout dans le monde la poussée de forces d’extrême droite, souverainistes,…

R

  Une exposition intitulée ‘ »Upright men/Les hommes debout » était organisée en 2014, dans l’atirum du « France », le siège de l’EHESS,  afin de commémorer le génocide des Tutsi au Rwanda,    PRÉSENTATION DU PROJET « UPRIGHT MEN/LES HOMMES DEBOUT » 1994, Rwanda, un génocide se déroule dans l’indifférence générale. Entre avril et juillet, plus d’un million de personnes sont exterminées parce que leur carte d’identité ou leur faciès les désignaient comme «Tutsi». En moins de cent jours, à la machette, à la massue, à coups de fusils, de …

Continuer la lecture de « R »

Arts // histoire // mémoires 2017-09-28 21:51:05

  Une exposition intitulée ‘ »Upright men/Les hommes debout » était organisée en 2014, dans l’atirum du « France », le siège de l’EHESS,  afin de commémorer le génocide des Tutsi au Rwanda,    PRÉSENTATION DU PROJET « UPRIGHT MEN/LES HOMMES DEBOUT » 1994, Rwanda, un génocide se déroule dans l’indifférence générale. Entre avril et juillet, plus d’un million de personnes sont exterminées parce que leur carte d’identité ou leur faciès les désignaient comme «Tutsi». En moins de cent jours, à la machette, à la massue, à coups de fusils, de …

Continuer la lecture de «  »

Espaces, niveaux et temporalités du terrorisme

D’où vient ce sentiment, si largement partagé, et souvent exprimé, d’une distance irréductible entre ce qui se dit dans le contexte d’attentats comme ceux qui viennent de frapper Barcelone et Camprils, et ce qu’il faudrait dire ? Entre l’émotion, le vécu,…

Le syndicalisme français orphelin du communisme

Alors que le PCF structurait par le passé les positions syndicales, son effondrement participe à diviser Force ouvrière et la CGT et pèse indirectement sur les négociations de la loi travail. Pour comprendre le fonctionnement du syndicalisme contemporain en France,…

Terrorisme, réfléchir sur le fond

Terrorisme lié à la guerre d’Algérie (OAS, FLN), puis d’extrême gauche (Action directe), régionaliste (FLNC), international (cause palestinienne) et désormais islamique : notre expérience du phénomène est considérable. Comment ne pas voir le caractère répétitif des problèmes qui jaillissent chaque…

Le Prochain défi de Macron

Les électeurs français viennent d’en finir avec le long spasme qui a radicalement transformé leur système politique. A gauche, le Parti socialiste et Europe Ecologie Les Verts ne sont plus que ruines. A droite, des fractures affaiblissent Les Républicains. Avec…

Demain, la gauche ?

Dans le monde entier, les systèmes politiques sont entrés dans une phase de mutation profonde, illustrant le thème de la modernité liquide cher au sociologue Zygmunt Bauman, récemment disparu : ils se liquéfient et changent, vite, de façon imprévisible. C’est ainsi…

L’autonomie du politique

Le monde entier est entré dans des turbulences qui sont dominées, entre autres phénomènes, par des logiques de droitisation, et de décomposition des partis et des systèmes politiques classiques. Ces phénomènes prennent éventuellement l’allure du populisme, avec alors la montée…

Après le Brexit et Trump : pourquoi Macron ?

Après d’incroyables péripéties, qui ont vu s’effacer de l’espace du pouvoir le président Hollande, contraint à renoncer à se représenter à l’élection présidentielle tant il était au plus bas dans les sondages, l’ancien Président Nicolas Sarkozy, éliminé lors du premier…