Auteur : Karolina Resztak

Présences africaines dans les fonds de l’IMEC

Il est loin le temps où Blaise Cendrars lançait son Anthologie nègre (1921), où André Breton parrainait Aimé Césaire (1947) et où Jean-Paul Sartre parlait d’un « Orphée noir » (1948). La littérature africaine n’a plus besoin…